Shutter Island

Voir la bande annonce

En 1954, le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule sont envoyés enquêter sur l’île de Shutter Island, dans un hôpital psychiatrique où sont internés de dangereux criminels. L’une des patientes, Rachel Solando, a inexplicablement disparu. Comment la meurtrière a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Œuvre cohérente d’une malade, ou cryptogramme ? – Allociné

Shutter Island nous entraine dans l’univers noir d’un hôpital psychiatrique grâce à un scénario excellent et fait de rebondissements (basé sur le roman de Dennis Lehane), filmé de mains de maitre par le grand Martin Scorsese. Il nous prouve une fois de plus un talent hors-normes à travers ce film. Il nous offre des scènes dures et très belles à la fois, des couleurs et des changements de lumières maitrisées à la perfection. On en prend plein les yeux tout le long du film. Cette excellente réalisation additionnée à la bande son et aux jeux des acteurs donne lieu à une atmosphère pesante, lourde, sans pour autant être oppressante, qui vous immerge dans l’histoire pour ne plus vous lâcher jusqu’à la fin. Du côté des acteurs, Leonardo DiCaprio est tout simplement parfait dans le rôle principal qu’il maitrise totalement. Il donne la preuve qu’il n’est pas qu’une belle gueule du cinéma mais bel et bien un grand acteur. Si Scorsese le reprend à chaque fois, ce n’est pas pour rien (quatrième collaboration entre les deux hommes après Gangs of New York, Aviator et Les infiltrés). Il est accompagné de Mark Ruffalo dans le rôle de son coéquipier et de Ben Kingsley en directeur d’hôpital qui sont eux aussi très bons. Shutter Island est un drame psychologique qui n’est pas fait pour se reposer, c’est sur, mais c’est un vrai chef d’œuvre à ne manquer sous aucun prétexte. Du grand Scorsese, du grand cinéma.

Vinsanity

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Q-T.

Un commentaire sur “Shutter Island

  1. Nicotrip dit :

    Rien à ajouter, la critique est parfaite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s