Looper

Voir la bande annonce

Dans un futur proche, la Mafia a mis au point un système infaillible pour faire disparaître tous les témoins gênants. Elle expédie ses victimes dans le passé, à notre époque, où des tueurs d’un genre nouveau (les « Loopers ») les éliminent. Un jour, l’un d’entre eux, Joe, découvre que la victime qu’il doit exécuter n’est autre que… lui-même, avec 20 ans de plus. La machine si bien huilée déraille… – Allociné

Looper, un film qui n’était pas vraiment attendu mais depuis sa projection au festival de Toronto, le buzz se crée.  Alors forcément ça attise la curiosité et avec Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis dans la peau du personnage principal Joe, il ne m’en faut pas plus pour me convaincre d’aller le voir. De plus pour moi voyage dans le temps associé à Bruce Willis, ça renvoie à L’armée des 12 singes, encore un argument positif qui vient s’ajouter à la liste. Le résultat est convaincant malgré les 25 premières minutes un peu poussives mais nécessaires à la compréhension de la suite des évènements puisque le fonctionnement des loopers y est expliqué. Mais une fois que la rencontre entre le vieux et le jeune Joe se fait, tout s’accélère et le film devient plus intéressant. Il y bien sur des scènes d’actions et de poursuites réussies mais ce n’est pas pour autant que les phases de dialogues sont négligées, notamment la scène du  face à face entre Willis et Gordon-Levitt dans le bar qui est la plus marquante. Point de vue scénario, l’idée de base du film est intéressante et dans l’ensemble bien développée mais devient un peu bancale sur la fin malgré un final inattendu. Toutefois on peut souligner le fait que ce soit un scénario original, fait de plus en plus rare malheureusement à l’heure des remakes, suites et autres adaptations de livres. Rian Johnson en est l’auteur et il a également assuré la réalisation avec efficacité. A noter qu’il a travaillé sur des épisodes de la très bonne série Breaking Bad. Une trajectoire intéressante pour ce jeune réalisateur qui sera à suivre. Johnson retrouve Joseph Gordon-Levitt après leur collaboration en 2005 sur son premier film Brick. Ce dernier, maquillé pour ressembler à Willis jeune, nous livre une très bonne prestation car au-delà de son maquillage, il se « glisse » dans la peau de son ainé grâce à un mimétisme physique réussi. Bruce Willis trouve quant à lui un de ses meilleurs rôles des dernières années alors que  Paul Dano et Emily Blunt viennent compléter le casting. Malgré quelques petits défauts Looper est un bon film de science-fiction, à voir.

Vinsanity

Publicités
Cette entrée a été publiée dans I-L.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s