Intolérable cruauté

Voir la bande annonce

Miles Massey est l’avocat que l’on s’arrache quand on veut divorcer. Sa renommée et son train de vie témoignent de sa remarquable réussite. Mais Miles s’ennuie. Il ne va pas tarder à trouver un cas à sa mesure.
Marylin Rexroth, future ex-femme d’un richissime investisseur immobilier pris en flagrant délit d’adultère, comptait profiter de la vie et d’une belle pension. Mais Miles réussit à dispenser son client du moindre dédommagement.
Décidée à se venger, la jeune femme épouse aussitôt un magnat du pétrole. Entre Miles et Marylin commence alors un match où tous les coups sont permis. – Allociné

En général quand je vois comédie romantique ça ne m’emballe pas. Mais Intolérable cruauté a des atouts que les autres films du genre n’ont pas et quels atouts! Les frères Coen au scénario et à la réalisation, George Clooney et Catherine Zeta-Jones dans les rôles titres: on peut dire qu’on a déjà vu pire. Et les Coen apportent à ce film leur patte et c’est surtout ça qui rend cette comédie romantique différente. Leur humour décalé et loufoque permet d’apporter le rire par d’autres artifices et par le biais de leurs personnages qui sont tous très bien écrits. L’histoire en elle-même n’est pas super originale et on voit souvent venir les évènements à l’avance mais l’interaction entre les personnages et leur caractère nous font oublier ça tellement ils sont bien pensés. Je retiens surtout les scènes de dialogues entre Miles Massey et son assistant qui sont géniales ainsi que les scènes où Massey perd pied et me fait penser au personnage d’Everett McGill de O’brother (déja des Coen et interprété par Clooney), comme si les deux avaient un lien de parenté. George Clooney est très bon en avocat sur de lui sauf de ses dents, ce rôle est parfait pour lui. En face de lui Catherine Zeta-Jones, efficace mais moins marquante puisque moins loufoque, lui rend bien la réplique. Les seconds rôles sont tous très bons: Paul Adelstein en assistant sensible, Billy Bob Thornton en riche homme d’affaire texan, Geoffrey Rush en producteur télé déjanté ou encore Richard Jenkins en avocat dépassé. Intolérable cruauté, une bonne comédie à la sauce Coen, à voir.

Vinsanity

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans I-L.

Un commentaire sur “Intolérable cruauté

  1. Laureline dit :

    J’avoue avoir été surprise de trouver ce film sur ce blog, mais je ne m’en plains pas ! J’ai vraiment adoré ! Et, je suis aussi bien contente que pour une fois, la titre français soit la simple traduction du titre anglais !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s