Killer Elite

killer elite

Voir la bande annonce

Pour sauver Hunter, son ancien partenaire et mentor, Danny accepte de reprendre du service et de reformer son équipe. Mais celui qui était l’un des meilleurs agents des forces spéciales va cette fois affronter sa mission la plus périlleuse. Pour réussir, il va devoir percer les secrets d’une des unités militaires les plus redoutées qui soit, le SAS britannique. De doubles jeux en trahisons, il va découvrir un complot qui menace le monde et ce pour quoi il s’est toujours battu… – Allociné

Killer Elite est une adaptation du roman britannique The Feather Men écrit par Ranulph Fiennes, livre qui relate des faits réels à savoir des affaires pas très claires du SAS (forces spéciales de l’armée britannique). L’histoire peut être intéressante: des tueurs, engagés pour assouvir la vengeance d’un cheik, se retrouvent coincés au milieu d’agents du SAS protégeant leurs intérêts. Néanmoins, même si le scénario s’appuie sur la guerre et ses abus, ce thème est mis en toile de fond pour laisser place aux nombreuses scènes d’actions. Le récit reste donc assez simpliste mais en regardant ce genre de film on sait à quoi s’attendre. Gary McKendry, qui réalise ici son premier long métrage, signe une mise en scène efficace. Trop souvent les films d’actions sont faits de fusillades et courses poursuites gratuites et trop longues qui cassent le rythme de la narration. Ici ces scènes sont bien amenées, notamment les meurtres commandités dont on voit les préparatifs. On est embarqué par ces moments là tout en ne perdant pas le fil de l’histoire, aussi limitée soit-elle. Les scènes de combats au corps à corps sont bien filmées, caméras à l’épaule la plupart du temps pour plus de réalisme. Une réalisation de bonne facture. Côté casting, les noms alignés donnent envie. Jason Statham est en-haut de la liste, interprétant le personnage principal de Danny. Toujours autant efficace dans ce type de rôle. Certes il se cantonne à ce genre de film, mais il le fait bien. Son professionnalisme et sa dévotion sont à souligner car il fait ses combats et cascades lui-même. Il est confronté à Clive Owen (Inside Man, Les fils de l’Homme) qui livre une prestation très convaincante. Les duels entre ces deux là sont les points d’orgue du film. Owen est un acteur que j’aime bien et que je vous invite à suivre. Robert De Niro, qui interprète Hunter, vient s’ajouter à la fête. Il fait le job mais en le voyant on n’a qu’envie, c’est de le revoir dans un vrai grand rôle, dans un grand film. Le reste de la distribution est composé de Dominic Purcell (Prison Break) en compagnon d’armes, Ben Mendelsohn (Animal Kingdom) en homme de main de Clive Owen, Yvonne Strahovski (Chuck, saison 7 de Dexter) la petite amie de Statham et Adewale Akinnuoye-Agbaje (Lost, Oz) dans le rôle de l’agent de nos tueurs. Killer Elite n’est certainement pas un grand film mais reste un bon film d’action qui comblera les fans du genre. Un plaisir coupable.

Vinsanity

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans I-L.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s