Thank you for smoking

thank you for smoking

Voir la bande annonce

Lobbyiste séduisant et ambitieux, Nick Naylor met son charme, son talent et son sourire carnassier au service de la société Big Tobacco pour contrer les ravages de la politique de prévention contre le tabagisme.
De conférence de presse en talk-show télévisé, il défend l’indéfendable, mais a du mal à convaincre son ex-femme qu¹il peut être un père modèle pour son fils. – Allociné

Thank you for smoking est le premier long métrage de Jason Reitman qui s’est révélé par la suite au grand public grâce à Juno et In the air. Ce film est adapté de la nouvelle du même nom écrite par Christopher Buckley et nous parle du tabagisme et du lobbying, le tout avec un ton léger qui est sa vraie force. En effet le tabagisme et toutes ses conséquences sur notre santé est un sujet difficile et mettre en scène quelqu’un qui le défend ça peut surprendre. Mais détrompez-vous, c’est pour mieux en faire l’auto-critique. Buckley nous a donc donné une histoire intelligemment écrite qu’a très bien adapté Reitman, auteur du scénario. Quant à sa réalisation, elle montre déjà les prémices de ce qu’il fera par la suites avec les deux succès cités auparavant. Il arrive à chaque fois à donner à ses films un ton léger et marrant tout en semblant au plus proche de la réalité. On s’attache à ses personnages. Nick Naylor est déconnecté de la réalité de par son métier et détester des membres de la lutte anti-tabac. Pour accentuer cette impression on voit Nick, qui est donc représentant des firmes de tabac, déjeuner avec une représentante des fabricants d’alcool et un représentant des fabricants d’armes. Soient les trois pires choses à défendre. Ce personnage peut être comparé à celui de Clooney dans In the air, lui aussi déconnecté à cause de ces nombreux trajets en avion et détesté par les employés qu’il est chargé de virer. Mais dans les deux cas ils leur restent un petit lien avec la vie normale et c’est ce lien qui tient le film. Ici Nick a un fils nommé Joey alors que Clooney est accompagné d’une nouvelle dans le métier interprétée par Anna Kendrick. Au premier abord ces personnages ont l’air très loin de nous mais on s’attache à eux quand même pour finalement les trouver tout à fait réalistes. Devant la caméra, on retrouve Aaron Eckhart (The Dark Knight, Erin Brockovich) qui est impeccable dans le rôle de Nick Naylor. Il a la tête parfaite pour son rôle, beau gosse et beau parleur pour défendre l’indéfendable.  En prime il y a une belle alchimie entre lui et Cameron Bright qui joue son fils Joey. Il sont accompagnés par une belle poignée d’acteurs dans les seconds rôles, tous séduits par ce projet de film. Maria Bello (A History of Violence) et David Koecher interprètent les représentants de l’alcool et des armes, Katie Holmes (Batman Begins) est une journaliste, William H. Macy (Fargo) joue un sénateur contre le tabac alors que Robert Duvall (Le Parrain, Jack Reacher) et JK Simmons (Oz, Juno) se glissent sous les traits des supérieurs de Nick. Thank you for smoking est film sympa qui arrive à traiter un sujet grave sur un ton léger, un bon divertissement.

Vinsanity

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Q-T.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s