La Couleur des sentiments

la couleur des sentiments

Voir la bande annonce

Dans la petite ville de Jackson, Mississippi, durant les années 60, trois femmes que tout devait opposer vont nouer une incroyable amitié. Elles sont liées par un projet secret qui les met toutes en danger, l’écriture d’un livre qui remet en cause les conventions sociales les plus sensibles de leur époque. De cette alliance improbable va naître une solidarité extraordinaire. À travers leur engagement, chacune va trouver le courage de bouleverser l’ordre établi, et d’affronter tous les habitants de la ville qui refusent le vent du changement… – Allociné

La Couleur des sentiments, succès surprise de 2011 aux Etats-Unis, est un de ces films qu’on n’attend pas mais qui vous surprennent et c’est aussi ça la beauté du cinéma. Il est basé sur le roman du même nom écrit par Kathryn Stockett, lui aussi un grand succès en librairie. Tate Taylor, scénariste et réalisateur de cette adaptation, savait déjà qu’il voulait mener à bout ce projet avant même la sortie de livre. En effet Taylor et Stockett sont amis depuis leur enfance et ont vécu au Mississippi, lieu du récit. Ils se sont donc soutenus mutuellement dans un premier temps pour faire publier le roman puis pour en obtenir les droits pour en faire un film. Taylor était alors la personne la mieux placée pour adapter cette histoire. Cette dernière est réellement touchante car elle dénonce le racisme des blancs envers les afro-américains qui étaient très marqué à cette époque, surtout dans cette région des USA. Contrairement à Mississippi Burning qui traitait aussi ce sujet par le biais d’une enquête policière, La Couleur des sentiments mise sur l’émotion de cette histoire humaine. Skeeter, une jeune journaliste blanche, voit comment les bonnes noires sont traitées et décident d’en écrire un livre. Elle va donc demander à Aibileen et Minny, toutes deux employée par des amies, de lui raconter leurs histoires. Cela nous donne un très bon scénario. A la réalisation Tate Taylor assure une bonne mise en scène qui est admirablement aidée par les décors, les costumes et la lumière. L’équipe de tournage a posé ses valises dans le Mississppi  pour y tourner plus de 90% des scènes et il en ressort une authenticité qui apporte un plus au film. Les décorateurs et costumiers ont eux permis une reconstitution la plus fidèle possible des années 1960. Outre l’histoire, la deuxième force de ce long métrage est son casting. C’est rare de voir un film avec que des personnages féminins dans les rôles principaux. Le trio principal Skeeter-Aibileen-Minny est interprété respectivement par Emma Stone, Viola Davis et Octavia Spencer. La première, nouvelle starlette hollywoodienne après Crazy Stupid Love et The Amazing Spiderman, est donc habituée aux premiers rôles et assure une prestation impeccable. Mais il faut féliciter ses deux camarades qui sont des habitués des seconds rôles et qui trouvent ici des personnages forts. Elles sont toutes les deux excellentes et Octavia Spencer a décroché l’Oscar, le Golden Globe et le BAFTA de la meilleure actrice dans un second rôle. L’amitié qui unit leurs deux personnages traverse l’écran. Elles sont accompagnées par Jessica Chastain  qui joue Celia, une jeune femme dépassée et un peu niaise. Bryce Dallas Howard interprète Hilly, maitresse de Minny et femme mauvaise et méchante et qui ne s’en rend même pas compte du mal qu’elle fait et dit. La Couleur des sentiments est un film sympa, touchant et bien joué. A voir

Vinsanity

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans I-L.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s