7 Psychopathes

7 psychopathes

Voir la bande annonce

Marty est un scénariste hollywoodien en panne d’inspiration. Confronté à l’angoisse de la page blanche, il peine à écrire son nouveau projet de film au titre prometteur : 7 PSYCHOPATHES. Son meilleur ami Billy, comédien raté et kidnappeur de chiens à ses heures, décide de l’aider en mettant sur sa route de véritables criminels. Un gangster obsédé par l’idée de retrouver son Shih Tzu adoré, un mystérieux tueur masqué, un serial-killer à la retraite et d’autres psychopathes du même acabit vont alors très vite prouver à Marty que la réalité peut largement dépasser la fiction… – Allociné

Après nous avoir plongé dans l’atmosphère unique de Bruges avec ses tueurs à gages dans l’excellent Bons Baisers de Bruges,  Martin McDonagh revient avec 7 Psychopathes. J’avais beaucoup aimé son premier film alors j’attendais ce second long métrage avec envie mais malgré quelques qualités, le résultat n’est pas à la hauteur des mes espérances. Son scénario parait moins maitrisé que le précédent. Son personnage principal qui s’appelle Martin comme lui et qui est scénariste reflète tout à fait l’histoire. Ce personnage veut écrire un film mais a du mal a trouvé des idées, il se fait donc aider par des amis qui lui en donnent plein, bonnes, mauvaises voire même complètement déjantées. Ils arrivent tout de même à construire une histoire mais n’arrive pas à trouver une fin qui leur plait à tous. Au final son film est un joyeux bordel qui manque de liant pour que la mayonnaise prenne. C’est tout à fait cette impression que j’ai eu en voyant ce film, beaucoup de bonnes intentions, un humour et des personnages décalés mais une histoire qui malgré un bon début, se délite peu à peu. Peut-être trop de personnages dont certains ne servent pas vraiment à faire avancer l’histoire. Quand il y en a autant il faut qu’ils soient tous très bien écrits et qu’ils amènent tous quelque chose au récit et malheureusement ce n’est pas toujours le cas. Ça part trop dans tous les sens et certaines scènes paraissent inutiles. En fait le film aurait pu s’appeler 4 Psychopathes, ça aurait suffit. Derrière la caméra, McDonagh assure une mise en scène de qualité. Quelques beaux plans et une scène d’ouverture très réussie, peut-être la meilleure. Toutefois là aussi j’en attendais plus. Il avait réussi à faire de Bruges un personnage supplémentaire à son histoire mais ici on ne ressent pas l’importance des lieux et des décors. Le point positif est le casting qui porte le film. Colin Farrell, pour sa deuxième collaboration avec Martin McDonagh, est impeccable dans le rôle de Marty, scénariste irlandais et alcoolique. Billy, acteur, kidnappeur de chiens et ami de Marty est interpété par Sam Rockwell (La Ligne Verte), convaincant dans son rôle de psychopathe. Mais Christopher Walken tire son épingle du jeu dans le rôle de Hans, le troisième larron du trio. Walken amène à son personnage un décalage calme et classe contrairement à Rockwell qui s’agite et parle sans arrêt. Woody Harrelson est quant à lui Charlie, propriétaire du ShihTzu, criminel endurci mais ultra sensible quand il s’agit de son chien. Une prestation réussie pour lui aussi. 7 Psychopathes est un film aux bonnes intentions mais qui n’arrive malheureusement pas à les exploiter jusqu’au bout. A voir pour son côté décalé et ses acteurs.

Vinsanity

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans 0-9.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s