L’Attaque du métro 123

l'attaque du metro 123

Voir la bande annonce

Walter Garber est aiguilleur du métro à New York. Comme chaque jour, il veille au bon déroulement du trafic, lorsque la rame Pelham 123 s’immobilise sans explication. C’est le début du cauchemar. Ryder, un criminel aussi intelligent qu’audacieux, a pris en otage la rame et ses passagers. Avec ses trois complices lourdement armés, il menace d’exécuter les voyageurs si une énorme rançon ne lui est pas versée très vite. Entre les deux hommes commence un incroyable bras de fer. Chacun a des atouts, chacun a des secrets, et le face-à-face risque de faire autant de victimes que de dégâts. La course contre la montre est lancée… – Allociné

L’Attaque du métro 123 est basé sur le roman de John Godey et est un remake du film Les Pirates du métro sorti en 1974. Le casting est plutôt alléchant puisque Tony Scott est aux commandes avec Denzel Washington, John Travolta et John Turturro devant sa caméra. Malheureusement le résultat est décevant. Pour ce qui est la quatrième collaboration sur cinq entre Scott et Washington, on espérait mieux en ayant en tête le très bon Man on Fire. Ce long métrage est donc bien loin des meilleurs films du regretté Tony Scott. Il se base sur un scénario écrit par Brian Helgeland qui a tout de même écrit ceux de LA Confidential pour lequel il a été oscarisé, Mystic River, Green Zone ou encore Man on Fire. Mais cette fois-ci pas de quoi se réjouir du résultat avec un scénario qui tient en deux phrases. Trop peu de personnages intéressants et des problèmes qui n’en sont pas vraiment. On ne peut pas faire un bon film avec une histoire sans un minimum de profondeur, la preuve. Les plus de long métrage sont Garber, seul personnage a qui on s’attache, et le fait que l’action se déroule dans le métro. A la réalisation, Scott n’est pas à son meilleur niveau non plus. Trop de mouvements de caméra pas toujours utiles et des images saccadées par moments qui n’apportent pas grand chose. Il y a également des scènes tellement peu crédibles, typiques de ce genre de film d’action: on a toujours le temps de téléphoner à sa femme alors que l’on n’a à peine le temps de faire ce que le preneur d’otages demande. Côté acteurs, Denzel Washington est peut-être le seul gros point positif dans le rôle de Walter Garber. Il est impeccable dans la peau du personnage le plus intéressant du film: un homme ordinaire rattrapé par les évènements mais qui va tout faire pour sauver les otages. Heureusement que Washington est là pour porter le film. John Turturro n’est pas mal non plus dans le rôle du policier spécialisé en négociation mais son rôle est très secondaire. Venons en au méchant: John Travolta interprète Ryder. Evidemment on l’a connu meilleur mais de toute façon on n’attend plus grand chose de lui depuis quelques années donc ce n’est pas vraiment une surprise. Son personnage ne nous intrigue pas assez pour le suivre et sa prestation ne compense pas. Le casting est complété par James Gandolfini (Cogan, Zero Dark Thirty, Les Sopranos) dans le rôle du maire de New York et par Luis Guzman (Oz) dans celui du conducteur de métro des preneurs d’otages. L’Attaque du métro 123 est donc un thriller d’action trop moyen pour nous emballer.

Vinsanity

Publicités
Cette entrée a été publiée dans I-L.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s