Die Hard: belle journée pour mourir

die hard 5

Voir la bande annonce

Bruce Willis est de retour dans son rôle le plus mythique : John McClane, le « vrai héros » par excellence, qui a le talent et la trempe de celui qui résiste jusqu’au bout.
Cette fois-ci, le flic qui ne fait pas dans la demi-mesure, est vraiment au mauvais endroit au mauvais moment après s’être rendu à Moscou pour aider son fils Jack, qu’il avait perdu de vue. Ce qu’il ignore, c’est que Jack est en réalité un agent hautement qualifié de la CIA en mission pour empêcher un vol d’armes nucléaires. Avec la mafia russe à leur poursuite et la menace d’une guerre imminente, les deux McClane vont découvrir que leurs méthodes radicalement différentes vont aussi faire d’eux des héros que rien ne peut arrêter. -Allociné

Die Hard: belle journée pour mourir ou comment gâcher une saga culte qui méritait beaucoup mieux que ça. Une fois encore on a la preuve qu’il ne suffit pas de s’appuyer sur le poids d’une franchise ultra connue pour faire un bon film. En même temps il ne faut pas s’étonner du résultat quand on sait à qui on a donné les commandes de ce nouvel opus. Skip Woods au scénario et John Moore à la réalisation. Le premier a écrit Opération Espadon, Hitman ou encore le dernier GI Joe, en bref que des mauvais films. Moore n’a pas fait beaucoup mieux puisqu’il est responsable de Max Payne, encore un grand film n’est-ce pas? On se demande pourquoi les producteurs veulent flinguer leur franchise. Une franchise qui a quand même révolutionné le genre du film d’action dans les années 80. Chaque nouveau film est donc attendu comme étant au top du genre mais ce dernier volet, c’est n’importe quoi. Un film au scénario incohérent, une mise en scène horrible et par dessus tout on a perdu l’esprit Die Hard. On ne retrouve pas la touche d’humour, les auteurs ont essayé de la faire ressentir mais on ne prend jamais. Au niveau du scénario, l’histoire est très faible et n’est que prétexte à un enchainement de scènes d’action. Le méchant n’est pas assez bon pour réellement provoquer un duel en les McClane et lui et que dire de la dernière partie? Les McClane à Tchernobyl sans masque et sans protections! Oui ils ont une capacité de résistance au-dessus de la moyenne mais faut peut-être pas pousser à ce point. Skip Woods s’est peut-être dit qu’un « Yippee-Ki-Yay pauvre con » placé quelque part suffisait pour estampiller son histoire Die Hard. Venons-en à la mise en scène, une catastrophe. Une scène de course poursuite de 20 minutes au début du film sur un film qui ne dure que 1h30, de l’action gratuite qui dure pour rien. Et le plus souvent les scènes d’action sont tellement abusées qu’on n’y croit pas une seule seconde. Certaines filmées au ralenti sont assez ridicules. Les scènes de dialogues ne rattrapent pas le coup puisque même des simple champ/contre champ sont mal filmés. La caméra bouge tout le temps même quand devrait avoir des plans fixes. John Moore filme-t-il avec ses pieds? N’est pas John McTiernan qui veut. Même la relation père fils ne prend pas. Leurs dialogues ne sont pas crédibles et les acteurs ne sauvent pas les apparences. Bruce Willis qui devrait porter le film n’y arrive pas, comme s’il ne croyait pas lui même à ce qu’il fait. Où est passé le Bruce Willis qu’on aime tant? Son fils Jack est interprété par Jay Courtney que l’on a vu récemment dans Jack Reacher. Il n’arrive pas non plus à nous embarquer. On devrait normalement s’attacher à ce duo qui aurait pu être une bonne idée mais on sent qu’on passe à côté de quelque chose de bien et c’est dommage. Yuri Komarov, un personnage soi-disant important mais dont on s’enfiche au final, est joué par Sébastian Koch. On l’avait vu très bon dans le réussi La Vie des autres, mais là il se perd dans ce blockbuster sans fond. Là aussi c’est dommage. Au final ce nouveau Die Hard est complètement raté, un opus a oublié. Regardez plutôt les autres épisodes.

Vinsanity

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans A-D.

Un commentaire sur “Die Hard: belle journée pour mourir

  1. tateuz dit :

    je suis vraiment deg de ce qu’ils ont fait… c’était pourtant des films géniaux à la base mais là aucune crédibilité. je préfère l’oublier ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s