Spring Breakers

spring breakers

Voir la bande annonce

Pour financer leur Spring Break, quatre filles aussi fauchées que sexy décident de braquer un fast-food. Et ce n’est que le début… Lors d’une fête dans une chambre de motel, la soirée dérape et les filles sont embarquées par la police. En bikini et avec une gueule de bois d’enfer, elles se retrouvent devant le juge, mais contre toute attente leur caution est payée par Alien, un malfrat local qui les prend sous son aile… – Allociné

Dans un premier temps je ne pensais pas aller voir Spring Breakers mais dans une semaine sans autre sortie intéressante, je me suis finalement laissé tenter par les critiques plutôt bonnes de la presse. Verdict: j’aurai dû me fier à ma première idée car je me suis vraiment ennuyé devant ce film. Il dure seulement 1h30 mais j’ai eu l’impression qu’il n’allait jamais finir. Certes il y a de la recherche et de l’originalité dans la mise en scène, mais le propos et les personnages ne sont vraiment pas intéressants. Harmony Korine est à la manœuvre, scénario et réalisation, et il n’arrive pas à nous emporter avec lui dans ce qui semble être pour lui quelque chose qui le fascine: les fameux spring break américains et leurs excès. Il expose des faits mais n’expose pas de point de vue, on ne sait donc pas où il veut nous emmener. Ses personnages ne sont pas assez approfondi, à part leur plastique les quatre filles ne nous intéressent pas et le personnage d’Alien est mal exploité. Du côté de sa mise en scène, il a fait le choix de monter son long métrage comme un clip de rap. Les mêmes éléments (filles en bikini, argent, armes, alcool et drogues) mais aussi la même forme avec beaucoup d’images. Des scènes de vrais spring break entrecoupées avec celles des quatre héroïnes le tout porté par de la musique. Cette forme est originale mais je n’ai pas du tout accroché. Je trouve cette façon de monter inapproprié pour un film et en plus Korine fait le choix de nous montrer de temps en temps de façon brève une image qui nous laisse entrevoir la suite du récit et donc de perdre l’effet de surprise. Au niveau des dialogues, il joue aussi sur la différence mais ça ne marche pas non plus. Trop de voix off, des phrases qu’on entend deux fois de suite, tout ça n’apporte rien. Quand enfin il nous montre des dialogues de façon traditionnelle, ils sont à l’images de ceux qui les disent: inintéressants. Il y a tout de même du positif noyé dans tout ça: premièrement la photo qui est assurée par le chef opérateur de Gaspar Noé et qui a donc un style unique, plein de couleur fluo, parfaite pour le propos. La deuxième chose est la scène du braquage du fast-food par les filles pour avoir l’argent nécessaire pour partir. C’est la scène la plus réussie du film, on est dans la voiture et on suit le braquage de l’extérieur grâce à un plan séquence et son travelling. Côté casting les filles sont interprétés par Vanessa Hudgens, Selena Gomez, Ashley Benson et Rachel Korine, épouse du réalisateur. Pour les deux premières, venues des productions Disney, elles saisissent l’occasion de changer complètement de registre mais n’arrive pas pour autant à nous convaincre d’un éventuel talent. Les deux autres ne sont pas beaucoup plus brillantes même s’il faut dire qu’elles n’ont pas grand chose à défendre. Enfin, Alien est joué par James Franco qui nous sort un rôle de composition assez incroyable même si pas forcément génial. On peut quand même souligner que c’est un acteur capable de jouer dans tous les genres avec réussite à chaque fois ou presque. En bref Spring Breakers fait le pari de l’originalité mais perd la partie. Passez votre chemin.

Vinsanity

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Q-T.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s