Oblivion

oblivion

Voir la bande annonce

2077 : Jack Harper, en station sur la planète Terre dont toute la population a été évacuée, est en charge de la sécurité et de la réparation des drones. Suite à des décennies de guerre contre une force extra-terrestre terrifiante qui a ravagé la Terre, Jack fait partie d’une gigantesque opération d’extraction des dernières ressources nécessaires à la survie des siens. Sa mission touche à sa fin. Dans à peine deux semaines, il rejoindra le reste des survivants dans une colonie spatiale à des milliers de kilomètres de cette planète dévastée qu’il considère néanmoins comme son chez-lui.

Après La Guerre des Mondes et Minority Report, Tom Cruise revient à la science-fiction avec Oblivion. Un retour dirigé par Joseph Kosinski, un nom qui ne vous dit peut-être rien mais qui a mis en scène Tron:l’héritage pour son premier long-métrage. Pour sa deuxième expérience derrière la caméra, il adapte son roman graphique Oblivion, qu’il a co-écrit avec Arvid Nelson.
Le scénario s’appuie sur les ficelles du film post-apocalyptique, un genre que je trouve intéressant car il permet de créer un monde à la fois futuriste et sans excès. Visuellement on peut jouer sur le contraste entre la beauté et la dureté et il donne la possibilité d’installer une atmosphère forte. Du point de vue de l’histoire ce genre recentre souvent l’intérêt sur les personnages, seuls face à la solitude et à l’immensité de la Terre dévastée. Oblivion se base sur tout ça mais pourtant je n’ai pas réussi à accrocher à ce film. Son point faible: le scénario. Il part sur de bonnes intentions mais se perd au fil du film, manque d’inventivité et en devient trop prédictible. Et surtout il ne fait pas ressentir d’empathie envers ses personnages. On sent que Kosinski est amateur de science-fiction et qu’il pioche dans ses références mais malheureusement il n’arrive pas à faire décoller son œuvre.
A la mise en scène, hormis quelques détails discutables, on encourager son travail. Il a créé un monde intéressant et visuellement très réussi. Le vaisseau de Jack et la maison dans laquelle il vit avec Vika en sont les meilleurs exemples. Les scènes de vol dans les nuages nous emportent et les 40 premières minutes, à défaut de nous convaincre dans son contenu, nous emballent par sa forme. Ensuite l’histoire devient un peu bancale et le film entier avec. Des scènes en intérieur qui sont moins maitrisées et tout se concentre sur Tom Cruise. Soit on est fan de lui et on aime soit l’inverse et trop de Tom Cruise nuit à l’ensemble. Une réalisation à l’image du scénario: inégale.
Devant la caméra, le rôle de Jack Harper est tenu par un Tom Cruise qui fait du Tom Cruise. Une interprétation en pilote automatique qu’on a vu et revu depuis des années. Il est accompagné par Andrea Riseborough qui joue Vika, sa partenaire de mission. Excellente en héroïne de Shadow Dancer, elle change donc complètement de registre avec ce blockbuster. Dans un rôle qui la sert beaucoup moins, on ne retrouve pas la force qu’elle avait dans le drame irlandais. Olga Kurylenko interprète Julia, celle qui déclenchera les doutes de Jack alors que les leaders de la rébellion sont joués par Morgan Freeman et Nikolaj Coster-Waldau (Jamie Lannister dans Game of Thrones).
Oblivion est un film de SF trop moyen surtout destiné aux fans de Tom Cruise. Les autres vous pouvez passer votre chemin.

Vinsanity

Publicités
Cette entrée a été publiée dans M-P.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s