Gatsby le Magnifique

gatsby le magnifique

Voir la bande annonce

Printemps 1922. L’époque est propice au relâchement des mœurs, à l’essor du jazz et à l’enrichissement des contrebandiers d’alcool… Apprenti écrivain, Nick Carraway quitte la région du Middle-West pour s’installer à New York. Voulant sa part du rêve américain, il vit désormais entouré d’un mystérieux millionnaire, Jay Gatsby, qui s’étourdit en fêtes mondaines, et de sa cousine Daisy et de son mari volage, Tom Buchanan, issu de sang noble. C’est ainsi que Nick se retrouve au cœur du monde fascinant des milliardaires, de leurs illusions, de leurs amours et de leurs mensonges. Témoin privilégié de son temps, il se met à écrire une histoire où se mêlent des amours impossibles, des rêves d’absolu et des tragédies ravageuses et, chemin faisant, nous tend un miroir où se reflètent notre époque moderne et ses combats. – Allociné

Gatsby le Magnifique a fait l’ouverture du 66e festival de Cannes il y a quelques jours et est l’adaptation du roman de F. Scott Fitzgerald. Considéré comme culte aux Etats-Unis, ce roman avait déjà été adapté au cinéma en 1974 avec Robert Redford dans le rôle titre. Cette fois-ci c’est Baz Lurhmann qui est à la manoeuvre et les fans de Moulin Rouge! attendaient ce nouveau film avec impatience. Personnellement le résultat me déçoit. Même si l’histoire en elle-même ne me correspond pas, je pensais être plus emballé que ça. Lurhmann a écrit le scénario et a fait un beau travail d’adaptation. En fait c’est l’histoire qui ne me touche pas. Cette histoire d’amour impossible au milieu de ces fêtes gigantesques, pour moi ce n’est pas très intéressant. Au delà de ça, le film montre quand même la décadence qui régnait dans les années 1920 à New-York et fait entrevoir la crise qui suivra. Cet aspect de l’histoire aurait pu être plus développé.
A la mise en scène, Baz Lurhmann fait du Baz Lurhmann. Du tape à l’oeil incessant pendant près de 45 minutes. Les plans ne durent pas plus de 2 secondes et ça en devient lassant assez rapidement. Certes on peut se dire que ça colle bien avec l’histoire qu’il dépeint mais ça m’a paru dérangeant. Beaucoup de scènes de fête accompagnées de musique quasiment tout le temps. Il ne donne pas à son histoire la chance de s’installer et de capter notre attention. Heureusement, il prend plus son temps dans la suite du film pour plus se concentrer sur ses personnages et leurs relations. Sa force est de bien s’entourer. Sa femme Catherine Martin s’est chargée des décors et des costumes avec une grande réussite. Son travail sur Moulin Rouge! avait été récompensé par un Oscar et elle a une fois encore créé un univers à part entière. Pour ce qui est de la bande originale, il s’est offert les services de Jay Z pour la diriger, rien que ça.
Devant sa caméra, une belle brochette d’acteurs qui sauvent le film à mes yeux. En tête un Leonardo DiCaprio comme toujours parfait et lui seul semble pouvoir interpréter le rôle de Gatsby. Cet homme riche, organisateur de fêtes mais si seul. DiCaprio, qui retrouve Lurhmann 17 ans après leur collaboration sur Roméo+Juliette, prouve une fois de plus son talent. On sait pourquoi il est une superstar du cinéma. Il est accompagné par celui qui est son ami dans la vie, Tobey Maguire. L’ex Spiderman interprète Nick Carraway le narrateur de cette histoire. Je n’ai jamais été fan de cet acteur mais cette fois-ci il livre une prestation efficace. Le rôle de Daisy, premier rôle féminin, est assuré par Carey Mulligan. Jeune et brillante actrice britannique révélée par Une Education puis confirmée dans l’excellent Drive, est à nouveau parfaite dans son rôle de femme sensible et fragile. Une actrice à suivre de près avec une grande carrière qui devrait s’offrir à elle. Tom Buchanan, mari de Daisy, est interprété par Joel Edgerton. Acteur australien qui monte après ses rôles dans Animal Kingdom, Warrior ou encore Zero Dark Thirty. Lui aussi colle très bien avec son personnage. Enfin, le casting est complété par Jason Clarke dans un second rôle. Encore un acteur de plus en plus en vue ces derniers temps avec ses rôles dans Des hommes sans loi et Zero Dark Thirty. En somme un beau casting qui porte le film et heureusement.
Même s’il m’a déçu dans sa réalisation et son contenu, Gatsby le Magnifique reste un film divertissant porté par un casting talentueux.

Vinsanity

Publicités
Cette entrée a été publiée dans E-H.

Un commentaire sur “Gatsby le Magnifique

  1. Daniel dit :

    Bonjour,

    Je viens de découvrir ton blog qui m’a l’air très complet et très intéressant.

    Je suis plutôt d’accord concernant ta critique.

    C’est plutôt une succession de superbes photos (too much même on pourrait dire) qu’un vrai film . Les scènes n’interagissent pas entre elles. On peut y voir dans ce cinéma tout le côté splendeur glamour à l’ancienne , ce qui ne me gêne pas dans l’absolu mais je n’ai pas adhéré au film . Niveau casting, Dicaprio et Carey mulligan font leur job (2 aceturs que j’aime beaucoup de toute façon) et j’ai trouvé Tobey Macguire par contre plutôt assez exaspérant.

    Daniel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s