World War Z

world war z

Voir la bande annonce

Un jour comme les autres, Gerry Lane et sa famille se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre sur leur trajet quotidien. Ancien enquêteur des Nations Unies, Lane comprend immédiatement que la situation est inhabituelle. Tandis que les hélicoptères de la police sillonnent le ciel et que les motards quadrillent les rues, la ville bascule dans le chaos…

Les gens s’en prennent violemment les uns aux autres et un virus mortel semble se propager. Les êtres les plus pacifiques deviennent de redoutables ennemis. Or, les origines du fléau demeurent inconnues et le nombre de personnes infectées s’accroît tous les jours de manière exponentielle : on parle désormais de pandémie. Lorsque des hordes d’humains contaminés écrasent les armées de la planète et renversent les gouvernements les uns après les autres, Lane n’a d’autre choix que de reprendre du service pour protéger sa famille : il s’engage alors dans une quête effrénée à travers le monde pour identifier l’origine de cette menace et trouver un moyen d’enrayer sa propagation… – Allociné

World War Z est un objet filmique assez intéressant car à la rencontre de deux genres qui ne sont pas souvent liés: le blockbuster grand public et le film de zombie. Quand on voit le succès de la série The Walking Dead et quand on sait l’ampleur de la communauté de fans des mort-vivant, on comprend qu’un grand studio américain décide de se pencher sur le sujet. C’est donc avec une certaine curiosité que je suis allé voir ce long métrage, fan de la série citée au-dessus et de Brad Pitt, je me suis dit que je n’allais surement pas voir un grand film mais pourquoi pas un divertissement bien sympa.
Le scénario a été écrit entre autre par Max Brooks et Damon Lindelof. Le premier n’est autre que l’auteur du roman World War Z sur lequel le film se base alors que le deuxième est connu pour son travail sur la série Lost ou plus récemment au cinéma sur Prometheus et Star Trek Into Darkness. Un duo a qui on peut accorder du crédit. L’histoire est plutôt bien ficelée même si on dérive un peu du film de zombie classique. Premièrement le personnage principal n’est pas livré à lui-même face aux zombies puisqu’il est aidé par son statut d’agent de l’ONU. Cela apporte un aspect différent renforcé par son enquête à travers le monde pour découvrir l’antidote au virus. Et puis, on est quand même face à un film à gros budget destiné au grand public, on se doute que ça finit bien. Un scénario assez sympa sans être exceptionnel. J’en viens à la nature même des créatures mort-vivantes: elles courent! Peu habituel pour des zombies mais pourquoi pas. C’est vrai que ça apporte une tension différente pour le spectateur.
A la réalisation, Marc Forster (Neverland, Quantum of Solace) fait du bon boulot relativement à ce qu’on lui demande. En effet, un film de zombie grand public ne doit pas être gore. Ici pas de membres coupés ou de cervelles explosées et même pas un plan un peu sanglant. Il crée la tension et le suspens à partir de la rapidité des zombies. Les scènes d’action sont souvent en extérieures et filmées en plan large pour nous montrer le déplacement et le nombre important de zombies qui provoquent la panique. En résulte des scènes assez impressionnantes à défaut de faire peur. Seule la dernière demi-heure du film se rapproche de ce qu’on connait à savoir un huis-clos avec des zombies beaucoup moins nombreux et plus lents pour un final assez prenant. L’ensemble repose sur un rythme soutenu et fluide qui alterne bien entre les scènes haletantes et celles plus calmes. Le tout accompagné par une musique efficace.
Devant la caméra, Brad Pitt incarne Gerry Lane avec son aisance habituelle, comme toujours irréprochable. Il rencontre beaucoup de gens dans sa quête de compréhension, tous bien joués mais au final c’est lui seul qui porte le film. On peut tout de même citer Mireille Enos (Gangster Squad) qui interprète la femme de Gerry ainsi que James Badge Dale (The Pacific, Iron Man 3) dans le rôle d’un militaire américain basé en Corée du Sud.
World War Z est un film de zombie gentillet destiné au grand public. Les fans des zombies regretteront le manque de rentre-dedans mais c’est sympa et divertissant. Pari réussi.

Vinsanity

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans U-Z.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s